• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La retraite est enfin arrivée

La retraite est enfin arrivée - Robert Hummer

Voilà, mon dernier jour de travail a enfin sonné ! Plus jamais je n’aurais à me lever le matin et à passer la journée stressée. Plus de rendez-vous importants, plus d’heures supplémentaires à travailler sur un projet important, plus de déjeuners annulés à cause de la pile de dossier qui s’accumule. Plus rien, sauf la tranquillité.

J’ai passé trente-neuf ans de ma vie dédiés à un boulot, passionnant certes, mais tellement prenant et épuisant. Après avoir fait cinq ans d’études supérieures, un stage d’un an et avoir postulé dans une centaine d’entreprises, j’en suis enfin arrivée à la dernière ligne droite avant le repos absolu. J’ai été directeur du service de la gestion du patrimoine et dans quelques heures cela sera loin derrière mois. J’ai déjà réservé mes billets d’avion direction La Martinique, où j’irais me prélasser avec mon mari chez ma sœur et son mari. Nous passerons nos journées sur la plage, ou sur un bateau, au soleil. Bronzer, bronzer, bronzer, je ne pense plus qu’à cela.

En plus de mon travail stressant, la vie à Montréal n’est pas de tout repos. Il faut prendre le métro le matin, pendant presque une heure et de même sur le chemin du retour. Quand je décide de prendre ma voiture pour éviter la foule dans le métro, je me retrouve coincée dans les embouteillages. Tout le monde court, tout le monde crie, tout le monde est en retard. C’est un train de vie infernal qui s’installe lorsque nous habitons Montréal. C’est une ville que j’adore, j’y ai été élevée et y ai passé toute mon enfance et ma vie d’adulte. Cependant, je pense qu’il est temps pour moi de déménager, d’aller m’installer dans un endroit tranquille apaisant, et si je peux, loin des grandes villes. J’ai longtemps réfléchi et je pense que Magog est l’endroit qu’il me faut. Une petite ville installée dans la diagonale des vides et entourée de grands prés verdoyants, de montagnes et de lacs, me semble le lieu rêvé pour poser mes valises.

Je vais aussi enfin pouvoir passer du temps avec mes petits-enfants. Ces derniers me manquent énormément, car je n’ai pas pu leur accorder autant de temps que ce que j’aurais voulu, à cause de mon travail. J’ai trois petits-enfants, une petite-fille et deux petits-garçons. Ils ont trois, quatre et huit ans. Cela ravira aussi leurs parents, car ils n’auront plus besoin de nounou. J’attends avec impatience de commencer cette nouvelle partie de ma vie !

À propos de l’auteur :

author

Bonjour, mon nom est Robert et je suis un passionné d’aviation. En effet, j’adore quitter le week-end venue pour m’envoler toujours vers de nouveaux territoires. J’ai aussi la chance d’avoir un fils tout autant passionné, ce qui me permet de partager mon savoir. Ce blogue, c’est en quelque sorte une détente pour moi : j’y parle évidemment d’aviation mais aussi d’une panoplie de sujets qui touchent ma vie au quotidien. Laissez-vous surprendre et découvrez! À très bientôt et bonne lecture!