• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Les ravages de l'alcool

Les ravages de l'alcool - Robert Hummer

L’alcoolisme est réellement une sévère addiction. Il est très dur de s’en sortir une fois tombé dans cette tourmente infernale. Beaucoup de personnes ont peur de demander de l’aide, et bien souvent, elles ne remarquent même pas qu’elles ont vraiment un problème avec l’alcool, jusqu’à ce qu’un événement ou une personne leur ouvre les yeux sur le problème. C’est ce qu’il m’est arrivé il y a longtemps. J’ai commencé par un petit verre le midi, comme j’ai pu voir mon père le faire pendant toute ma jeunesse. Puis ensuite, j’ai bu deux verres, puis trois, puis quatre. Très vite, j’ai commencé à boire aussi un verre le soir, en sortant du bureau. Cela m’aidait à me relaxer, c’était mon moment de détente, qui me permettait de vraiment faire la transition entre ma journée de travail très stressante et le retour à la maison avec ma femme, qui m’attendait avec un délicieux dîner. Au fur et à mesure, je me suis enfermée dans un enfer. Je voyais que j’avais de plus en plus besoin d’alcool, que lorsque je ne buvais pas, je tremblais et je ressentais vraiment le manque. Ma femme a aussi commencé à le remarquer, et à me faire quelques remarques, je commençais à avoir les joues de plus en plus rouges, et en permanence. C’est ce qu’on appelle la couperose. Évidemment, mes collègues ont aussi rapidement compris ce qui se passait. Au bout d’un moment, j’ai été contacté par mon directeur. Il m’a demandé de venir rapidement dans son bureau. Sur le moment, je n’ai pas compris pourquoi. Il m’a parlé de mon problème d’alcool et m’a demandé d’aller à des réunions pour les alcooliques anonymes. Au début, j’ai refusé, ne comprenant pas pourquoi il me demandait ça. Le soir, en rentrant chez moi, j’ai parlé de cette stupide idée que mon directeur avait eue à ma femme. Celle-ci a commencé à pleurer, en m’expliquant qu’il fallait que j’ouvre les yeux, que je n’étais plus celui qu’elle connaissait et que j’avais besoin d’aide. À ce moment, j’ai eu un grand choc et ma femme m’a permis de réaliser ce que je ne pouvais voir tout seul. À partir de ce moment-là, je me suis pris en main, j’allais aux réunions des alcooliques anonymes et je remontais la pente. Aujourd’hui, je suis totalement sobre et je me sens mieux que jamais..

À propos de l’auteur :

author

Bonjour, mon nom est Robert et je suis un passionné d’aviation. En effet, j’adore quitter le week-end venue pour m’envoler toujours vers de nouveaux territoires. J’ai aussi la chance d’avoir un fils tout autant passionné, ce qui me permet de partager mon savoir. Ce blogue, c’est en quelque sorte une détente pour moi : j’y parle évidemment d’aviation mais aussi d’une panoplie de sujets qui touchent ma vie au quotidien. Laissez-vous surprendre et découvrez! À très bientôt et bonne lecture!